L’herpès génital,

une maladie douloureuse

 

Ce sont les symptômes qui ont le plus de répercussion sur la qualité de vie des personnes touchées par l’herpès génital.

 

Les premiers symptômes révélateurs de crise ?  La douleur au niveau génital, les sensations de brûlure, les démangeaisons.

 

D’autres signes peuvent également être présents dans 30 à 60 % des cas d’herpès génital, cela chez l’homme et la femme : fièvre, douleurs musculaires ou altération de l’état général. Ces premiers signes sont suivis au bout de quelques heures à quelques jours de l’apparition de signes cutanés dans la région génitale, voire anogénitale : œdème (gonflement), apparition de papules,  de vésicules souvent en bouquets, d’ulcérations, qui se recouvrent d’une croûte avant leur disparition.

 

Les personnes touchées insistent sur la douleur ressentie pendant les crises d’herpès génital.  « La douleur est incontestablement l’un des symptômes majeurs de l’herpès » reconnaissent les Dr Braig, et Halioua. « Les vésicules ulcérées génèrent des souffrances assez violentes, sur la vulve, le vagin, voire le col utérin, le gland, le prépuce » explique le Dr Braig. À tel point que certaines personnes urinent sous la douche pour avoir moins mal…